Main menu

Pages

Cinq raisons de mener une formation aux entretiens avec les médias

Compte tenu de l’importance que les organisations accordent à la génération d’une couverture médiatique, il est impératif d’avoir une stratégie et des professionnels qualifiés chargés de tâches critiques. La préparation du personnel chargé de parler aux journalistes est au cœur de cet effort, pour cinq raisons.

1. La formation aux entretiens avec les médias aide les individus à développer des compétences pour s’engager dans des échanges plus productifs avec les journalistes. Interviewer un journaliste, ce n’est pas seulement répondre à des questions par cœur, tout en adoptant une position défensive. Les porte-parole doivent prendre l’initiative de raconter l’histoire de l’organisation, de son point de vue. À cette fin, les porte-parole doivent être conscients de la façon dont les journalistes travaillent, des environnements éditoriaux dans lesquels ils travaillent, des types de questions qu’ils sont susceptibles de poser et de leurs antécédents personnels, entre autres.

2. Des porte-parole formés aident l’organisation à obtenir une plus grande couverture médiatique. Être interviewé par un journaliste ne signifie pas que la personne sera citée ou qu’une histoire en résultera. Ainsi, un programme de formation aux entretiens avec les médias réussi devrait également aborder ce qui fait l’actualité du point de vue d’un journaliste. Munis de ces connaissances, les porte-parole peuvent axer leurs notes sur ce que veulent les journalistes, suggérer des idées d’actualité, référer les journalistes à d’autres sources et, en bref, devenir une ressource précieuse vers laquelle les journalistes se tournent encore et encore.

3. La formation aux médias se traduit par une meilleure couverture médiatique. Les organisations veulent une couverture médiatique qui reflète, autant que possible et pratique, leurs principaux messages – en d’autres termes, les principaux points que l’organisation souhaite que les lecteurs/téléspectateurs/auditeurs retirent de la couverture. La formation est le meilleur moyen de s’assurer que les porte-parole maîtrisent ces messages clés et les intègrent habilement dans leurs réponses aux questions du journaliste.

4- La formation aux médias augmente la probabilité de couvrir ce que vous voulez communiquer. Il est impossible pour les personnes de n’importe quel public de comprendre le but de votre communication si vous ne savez pas ce que vous voulez dire. La formation aux médias oblige l’organisation à expliquer ce qu’elle veut dire et comment, augmentant ainsi la probabilité que le journaliste comprenne ces messages et, idéalement, rende compte de l’organisation avec plus de précision.

5- La formation aux médias éduque les porte-parole sur les défis typiques des relations avec les médias. Les mythes abondent sur la façon dont les journalistes travaillent et sur le rôle vital que jouent les professionnels des relations avec les médias dans le processus éditorial. La formation invite les porte-parole à participer au processus, en les initiant à l’art et à la science d’établir des relations productives avec les journalistes et au rôle vital qu’ils jouent. Peut-être plus important encore, les acteurs clés au sein de l’organisation commencent à intégrer les considérations médiatiques dans leur réflexion en tant que sous-produit d’un programme de formation complet, bénéficiant à l’ensemble de l’organisation alors qu’elle s’efforce de naviguer dans un monde riche en médias.

Comments